L'homme qui a vu l'ours PDF Imprimer Envoyer
(7 votes, average 3.43 out of 5)
Lundi, 12 Septembre 2011 22:55

Ours Koyasan

Ours Washington State

Tout a commencé dans le Sichuan il y a quelques années, en visitant JiuZhaiGou il y avait des panneaux partout pour dire "attention aux pandas", "pandas crossing" et autres signalétique sous-estimant l'immense paresse de ces ursidés!
Comme pour me narguer, la même année je continue à voir le même genre de panneaux - mais pour les ours bruns - dans les montagnes de Koyasan puis les Rocheuses canadiennes. Mais toujours aucun ours en vue. Pourtant les panneaux disent qu'il faut faire attention et même les poubelles ont des dispositifs anti-ours qui font qu'une fois sur deux je me coince les doigts en essayant des les ouvrir!

Venant de France, c'est assez frustrant car l'ours le plus célèbre reste celui de Jean-Jacques Anneaux depuis que l'ours des Pyrénées est en voie d'extinction...

Et depuis que je suis à Seattle, les panneaux annonçant des ours se faisaient de plus en plus nombreux. Chaque randonnée était l'occasion de cultiver l'espoir d'en croiser; mais toujours rien! Je commençais à perdre espoir de rencontrer l'un des 25000  à 30000 ours recensés dans l'état  (en fait je ne m'étais pas rendu compte qu'il y en avait autant avant de rédiger ce billet!)
Et voilà qu'en repartant d'une balade au Mont Rainer, on voit un attroupement de personnes sur le bord de la route, appareil photo à la main. Curieux par nature, nous nous arrêtons et voyons un ours brun qui gambade tranquillement dans la prairie en dessous, sans se soucier de tous les photographes qui l'observent.
D'un seul coup la quête de l'ours est enfin récompensée et pendant quelques minutes j'ai pu observer l'animal qui, de loin, a l'air bien sympathique. Rapidement rattrapé par la réalité et les moustiques qu semblent particulièrement apprécier le sang français, il a fallu repartir, mais au bout de quelques centaines de mètres, c'est un autre ours, qui se se promenait au loin.
Après avoir apprécié les superbes paysages enneigés, cette rencontre avec la faune locale a décidément contribué à la réussite de la journée.


 

Et finalement j'allais presque oublier de poster les photos des deux ours:

Ours 1

 

Ours 2

Mise à jour le Lundi, 12 Septembre 2011 23:56
 
Terra Incognita PDF Imprimer Envoyer
(7 votes, average 3.43 out of 5)
Mardi, 23 Août 2011 19:05

Le temps passe... voilà déjà plus de 10 mois que je suis ici mais finalement je commence seulement à bien connaitre Seattle. C’est vraiment une ville qui a besoin de temps pour se laisser découvrir, sinon on a l’impression qu’elle se résume à un centre ville qui s’endort complètement à la fermeture des bureaux.
Mais en fait, petit à petit, on découvre que chaque quartier a son propre centre et sa propre identité. C’est par beau temps qu’on découvre l’intensité des paysages, entre mer et montagne et qu’on apprécie flâner dans des quartiers résidentiels comme Capitol Hill, Queen Anne ou Fremont… loin de l’alternances de parkings et de buildings du centre ville.
Finalement je crois que j’ai vraiment découvert la ville par quelques séances de footing et de vélo… Même si je fais souvent les mêmes circuits, j’essaye d’alterner pour repousser les limites du terra incognita et forger ma propre cartographie de la ville.
J’ai ainsi récupéré l’ensemble des pistes GPS de mes parcours pour voir quelle partie de Seattle il me reste à explorer (illustration). La carte est complètement claire sur mon quartier avec quelles épiques explorations vers d'autres parcs aux confins de la ville... mais il reste encore beaucoup de zones d'ombre. Enfin la carte ne montre pas les zones découvertes en voiture ou juste en me promenant (non je n'enregistre pas ma position continuellement).


Au niveau stats, ce n’est pas très brillant en fait, 25 sorties pour un total de:

  • Vélo : 300 km
  • Footing :165 km

Je pensais vraiment avoir fait plus en 10 mois… mais bon si on enlève l’hiver (hibernation oblige) et les semaines durant lesquelles il pleuvait continuellement cela fait une bonne moyenne !

Mise à jour le Mardi, 23 Août 2011 19:50
 
Rando et scrambling au Mont Si PDF Imprimer Envoyer
(10 votes, average 3.70 out of 5)
Lundi, 11 Juillet 2011 23:11
Mise à jour le Lundi, 11 Juillet 2011 23:54
 
Port Townsend sous le soleil PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 01 Mai 2011 22:49
Mise à jour le Dimanche, 01 Mai 2011 23:35
 
Différences PDF Imprimer Envoyer
Dimanche, 24 Avril 2011 22:00

A l'échelle d'une ville, une décennie n'est pas grand chose, et on ne s'attend pas à voir d'énormes changements, surtout pour des villes comme Paris dont l'architecture est plus ou moins figée depuis Haussmann. Mais pour une ville américaine quelle peut être l'étendue des changements de la skyline ligne d'horizon?

J'ai retrouvé quelques photos prises en 1997, lors de mon premier séjour aux États-Unis. A l'époque j'étais parti un mois à Portland et je découvrais que l'anglais (et encore plus l'américain) ne se prononçait pas comme les profs d'anglais voulaient nous le faire croire. Une excursion de quelques jours m'avait fait découvrir Seattle, et j'étais loin de me douter que 13 ans plus tard j'y habiterai.

Voici deux vues prises du Space Needle, à 13 ans d'intervalle, saurez-vous trouver les différences? Les couleurs sont un peu passées, tout comme le format (APS) mais ce sont bien les images que j'avais en mémoire quand je suis revenu en 2010...

Seattle 1997 (cliquez pour agrandir)

Seattle 2010 (cliquez pour agrandir)

 

Quelques autres photos sorties de mes 'archives': la première du Space Needle, l'ovni de la ville, auparavant un peu seul dans son parc et maintenant rejoint par d'autres bâtiments modernes. Et la vue d'un ferry qui quitte le port... je crois que cette dernière vue n'a pas changé d'un pouce...

 

Space Needle 1997

Seattle 1997

Mise à jour le Dimanche, 24 Avril 2011 23:01
 
2012 ? PDF Imprimer Envoyer
(12 votes, average 3.33 out of 5)
Lundi, 22 Novembre 2010 23:40

Plus personne au bureau après 16h, des routes bloquées par des dizaines d’accidents, un avion qui dérape, quelques milliers d’habitants privés de courant, et pire encore… la roue de la fortune annulée... Vraiment un scénario de fin du monde ! Toutes les chaines sont sur la brèche depuis 4h du mat avec des "technologies inédites" pour permettant de suivre le responsable de cette panique… La neige…

Certaines chaines proposent de suivre les flocons en direct, comme Kiro 7 avec son slogan « the only station that tracks snow down to your street ». Bulletins météo, caméra de circulation, vidéos en direct des voitures des reporters (la dite technologie inédite…) se sont enchainés en boucle mais ont heureusement laissé place à ma série préférée (lost how I met your mother) à 20h00, me permettant de commencer la semaine sereinement.

C’est vrai qu’avec -4°C (-11 ressentis avec le vent) et 3 fois plus de neige en une journée qu’en tout un mois de novembre normal, on doit pas être loin d’un record… en tous cas les embouteillages ont dû entrer au Guinness Book puisqu’il fallait 3h30 pour faire les 20 km qui séparent Redmond de Seattle (d’après un collègue qui habite le centre ville) … Petit zapping vers 19h00 (l’heure de la roue de la fortune donc) dans la suite de l'article.

Mise à jour le Dimanche, 24 Avril 2011 22:16
 
Abolition de la taxe sur les bonbons PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 03 Novembre 2010 21:43

Haribo USCe 2 novembre avait lieu le rendez-vous politique le plus important depuis l’élection présidentielle puisque se tenait l’élection day. Les résultats sont sans surprises puisque 62,38% des électeurs ont acceptés le référendum d’initiative populaire n° 1107. Pourtant peu de journaux français se sont fait l’écho de cette initiative qui abolie la taxe sur les bonbons et les sodas qui sévissait ici jusqu’alors. Il faut dire qu’avec 26.4%[1] d’obèses l’état était en retard par rapport à la moyenne nationale qui est dépasse les 30%[2]

De la même manière, les électeurs étaient amenés à se prononcer sur 8 autres initiatives populaires. Ils ont ainsi refusé à une très large majorité (65%) la mise en place d’un impôt sur le revenu (qui n’aurait concerné que les revenus dépassant 200 000$). Seul l’impôt fédéral sur le revenu continue donc à être appliqué.

Enfin 52% des électeurs ont refusé la fin du monopole de l’état sur les liqueurs (boissons à plus de 24% d’alcool).

Sans vouloir parler politique, cela permet aussi de mettre fin à plusieurs semaines de tapage médiatique: pas moyen d’écouter la radio, de regarder la télévision ou même de surfer sur internet sans avoir encore et encore les mêmes publicités pour les candidats locaux. Des panonceaux dans toutes les rues et des agitateurs de banderoles complétaient le dispositif. A la vue des spots, on avait vraiment l’impression que l’élection se jouait sur des programmes locaux et non nationaux : cela ressemblait plus à une bataille de personnes qu’à une bataille de partis ; d’ailleurs durant ces quelques semaines je n’ai jamais su qui était républicain et qui était démocrate, ce n’était jamais marqué ou dit dans les spots. Les candidats se contentaient de se lancer des piques assez violentes par messages interposés…

Voilà, les élections étant passées, je vais pouvoir retourner à des publicités normales et déguster les produits présentés sur la photo ci-dessus pour 10% moins cher.

PS : Je caricature un peu à dessein… par exemple la taxe sur les bonbons taxait le chocolat mais pas les Twix ou les Kit-Kat (car ils contiennent de la farine) et les opposant aux impôts sur le revenu argumentaient qu’une fois l’impôt voté il serait facile de changer le seuil et de l’appliquer à tout le monde d’ici quelques années…



[1] http://www.cdc.gov/obesity/data/trends.html

[2] http://www.nationmaster.com/graph/hea_obe-health-obesity

Mise à jour le Mardi, 23 Novembre 2010 08:46
 
<< Début < Précédent 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 2
FVBLSKY890 15
 
 
© 2018 js'page
Kostenlose Joomla Templates von funky-visions.de